vendredi 14 août 2009

• Rencontre avec Niina - deuxième partie

Entretien avec Niina
Villeneuve-Loubet, mars 2009
deuxième partie



tilidom.com
 

Un grand merci à Niina pour m'avoir autorisé à publier ce deuxième extrait.

Visitez le site de Niina


jeudi 13 août 2009

• Apprendre est l'essence de la vie - Krishnamurti

Entretien entre Krishnamurti et Jean-Louis Dewez
De l'éducation
(filmé en 1979 à Brockwood, en Grande Bretagne)


mercredi 12 août 2009

• Reconnaître le sans-forme... - Eckhart Tolle

Le silence au-delà des mots...



Reconnaître le sans-forme dans la forme


mardi 11 août 2009

• La lumière de la conscience - Eckhart Tolle

Retraite à Findhorm

vu sur le site nous-les-dieux.org

Première Partie


Deuxième Partie



Nouvelle parution (en CD & DVD) : Retraite à Findhorm.

Eckhart Tolle, bien connu pour les vérités simples et puissantes qu'il exprime dans ses livres et ses conférences, a dirigé une extraordinaire retraite de deux jours à Findhorn, la célèbre communauté spirituelle d'Écosse. La fin de semaine avait pour thème la quiétude - l'essence du moment présent (ADA Audio).

Achetez ce double DVD sur Amazon.

lundi 10 août 2009

• Séminaire avec Wayne Liquorman

Séminaire avec Wayne Liquorman
27 juin 2009





















Sources : L'eveil.org

dimanche 9 août 2009

• Entretien avec Krishnamurti

Entretien entre Krishnamurti et Jean-Louis Dewez
La nature de la pensée
(filmé en 1979 à Brockwood, en Grande Bretagne)




Vu sur le site de
Nous les Dieux

Voir aussi cette page pour un autre entretien inédit, et en Français

samedi 8 août 2009

• Le retournement de la lumière


Dans Le secret de la fleur d'or, ouvrage chinois taoïste, il est question du retournement de la lumière.
Selon ce texte, le secret de tous les enseignements se trouve dans le retournement de la lumière. Il s'agit de "voir l'essence", de "découvrir son visage originel."

"Demeurez à présent dans la chambre de l'origine et retournez la lumière pour regarder en arrière."
"Le retournement de la lumière est le secret qui permet de dissiper les ténèbres et de maitriser l'âme inférieure."


Cette lumière n'est ni en dedans, ni en dehors de nous ; elle est partout :

"La lumière n'est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la terre participent aussi de cette lumière qui ne se trouve donc pas seulement en soi. Toutes les opérations de l'intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. de même que le lumière su ciel et de la terre emplit l'univers, la lumière d'un seul être s'étend aussi naturellement aux cieux et embrasse la terre. Voilà pourquoi si l'on retourne la lumière, le monde entier se retourne également."

C'est pourquoi avec cette vision "la terre entière vous semble un monde de lumière".

"Quand on retourne la lumière pour éclairer l'intérieur, l'esprit n'est pas stimulé par les objets. L'énergie négative s'arrête et la fleur de la lumière brille d'un éclat concentré qui est pure énergie positive. (...) Dans la chambre essentielle qui est en soi, l'on éprouve une indéfinissable impression d'espace, au-delà de toute mesure, et le corps se sent merveilleusement léger et flottant. C'est ce que l'on appelle "les nuages qui emplissent les mille montagnes'".

Retourner son regard, c'est "demeurer au ciel tout en vous trouvant parmi l'humanité."

"C'est l'ouverture sans forme au sein de laquelle tous les lieux ne font qu'un"


Voici le chapitre 7

"Méthode vivante du retournement de la lumière

1. Point n'est besoin d'abandonner vos occupations ordinaires tandis que vous pratiquez le retournement de la lumière. Comme disait un ancien : « Quand des situations se présentent, il faut réagir. Quand des choses se présentent, il faut discerner. »

2. Si vous gérez vos occupations avec une vigilance précise, la lumière ne sera pas submergée par les choses. Aussi convient-il de répéter maintes fois ce retournement « sans forme » de la lumière.

3. Si vous pouvez inlassablement « ramener le regard » à la source de l'esprit, quoi que vous fassiez alors et sans vous attacher à la moindre image d'une « personne » ou d'un « soi », ce sera le « retournement de la lumière où que l'on soit ». C'est la meilleure des pratiques.

4. Si vous pouvez passer une ou deux heures tranquille à méditer, tôt le matin, l'esprit dégagé de tout objet, voilà ce qu'il y a de mieux. Quand vous êtes occupé par votre travail ou par des rapports avec les autres, recourez à la technique du « ramener le regard » et il n'y aura pas d'interruption [de votre pratique]. Si vous pratiquez ainsi pendant deux ou trois mois, nul doute que les grands éveillés du Ciel confirmeront votre expérience."

Sources

≈≈≈≈≈≈≈


Regardes ce grâce à quoi tu regardes.
Si tu vois cela,
Tu vois tout.

L'instruction essentielle (Istopadesa)

Voir aussi, en complément, cet excellent billet, vu sur le blog Un vide insondable :

Nous constatons qu’en matière de manuel de Zazen, les organisations françaises issues de la lignée Deshimaru-Sawaki se réfèrent quasi exclusivement au seul Fukanzazengi de Dogen. C’est dommage, parceque le Zazen Yojinki de Keizan est, selon nous, beaucoup plus intéressant tout en étant tout aussi orthodoxe du point de vue de la Sotoshu japonaise traditionnelle.

Quoiqu’il en soit, un passage du fameux Fukanzazengi nous semble particulièrement intéressant dans la mesure où il rectifie un point important. Dogen nous dit en effet qu’il faut « apprendre l’introspection qui dirige la lumière vers l’intérieur, pour illuminer notre vraie nature. Le corps et l’âme d’eux-mêmes s’estomperont, et notre visage originel se révèlera».

Qu’est-ce que cette introspection qui dirige ou retourne la lumière vers l’intérieur pour illuminer notre vraie nature ? Il s’agit simplement de retourner la conscience sur elle-même, soit d’observer l’observateur. Contrairement à ce qui est souvent enseigné, il ne faut ni se concentrer sur la posture, ni sur la respiration, ni même observer les pensées, mais uniquement prendre conscience de notre propre conscience.

Ainsi, nous nous établissons dans la nature de l'esprit que Dogen nomme Hishiryo. Hishiryo n’est autre que notre conscience consciente d’elle-même dans laquelle pensées et absence de pensées prennent place. Comme elle n’est pas affectée par les pensées, nous pouvons les laisser s’écouler librement sans que leur mouvement n’affecte notre état contemplatif.

En pratiquant le retournement de la conscience sur elle-même, notre vraie nature (visage originel) se révèle d'elle-même, car l'essence de l’esprit est à la source de la conscience ordinaire. Avec un peu de pratique, notre corps et nos pensées sont perçus comme irréels, flottant comme des hologrammes dans l’espace de la conscience vide et radieuse.

Ce dépouillement du corps et de l'esprit par le retour de la lumière n'est autre que la voie directe du Zen qui pointe directement vers la nature de l'esprit pour s'éveiller et accomplir la voie du Bouddha.
Comme Hishiryo est notre état naturel lorsque l’on renonce à tout effort, il n’y a rien à faire. Il faut juste s’assoir (Shikantaza). Comme cette non-pratique ne fait que clarifier notre nature originelle voilée par les cinq skandhas, l’éveil n’est pas une finalité à atteindre pour Dogen, mais le dévoilement de notre nature de Bouddha.

Et aussi ce lien.

jeudi 6 août 2009

• La vérité n’est ni un ni deux - Ramana Maharshi

Recherchez la source de celui qui doute

et vous trouverez réellement que celui-ci n’existe pas.

Celui qui doute disparaissant,

les doutes disparaîtront également.


La vérité n’est ni un ni deux ; elle est ce qu’elle est.



Merci à Laya de partager avec nous ces "perles de bonheur"
en nous offrant le meilleur de sa traduction.
Retrouver sur son blog d'autres vidéos sous-titrées en Français, d'Adyashanti principalement.

mercredi 5 août 2009

• Une nécessité biologique - Adyashanti



Adyashanti (dont le nom signifie paix primordiale) défie tous les aspirants à la paix et à la liberté de songer sérieusement à la possibilité de se libérer en cette vie. Il a commencé à enseigner en 1996, à la requête de son maître zen avec qui il étudiait depuis quatorze ans. Depuis, plusieurs chercheurs spirituels se sont éveillés à leur nature essentielle en côtoyant Adyashanti.

Auteur de Emptiness Dancing (Conscience pure), The Impact of Awakening et My Secret is Silence, Adyashanti offre des instructions spontanées et directes analogues aux enseignements des premiers maîtres zen et des sages de l’Advaita vedanta. Néanmoins, Adya déclare : «Si vous filtrez mes paroles au travers d’une tradition ou d’un système en –isme, vous passez à côté de ce que je dis. La vérité libératrice n’est pas statique ; elle est vivante. Elle ne peut être émise sous forme de concepts et ne peut être saisie par le mental. La vérité réside au-delà de toute forme de fondamentalisme conceptuel. Ce que vous êtes se situe au-delà – éveillé et présent, déjà ici et maintenant. Je vous aide simplement à le réaliser.»

Natif de la Californie du Nord, Adyashanti vit avec sa femme Annie, et enseigne surtout dans la région de San Francisco, offrant des satsangs, des week-ends intensifs et des retraites en silence. Il se déplace pour enseigner dans d’autres régions des États-Unis et du Canada.

Pour de plus amples renseignements, consultez www.adyashanti.org
Et bien sûr, en Français, l'incontournable site Perles de bonheur, qui lui est consacré.

Lire : Conscience pure et méditation véritable

Conscience pure…
Dans cet ouvrage inspirant, profond et remarquable, Adyashanti mène le lecteur au-delà du bruit constant du mental et de ses concepts erronés pour qu’il redécouvre un lieu de conscience pure. Cet espace accessible à chacun de nous est empreint de sagesse, de quiétude et de présence. Les enseignements d’Adyashanti sont purs et directs, et ses paroles vous guideront vers la porte de la Vérité, de l’Unité.

« Mes paroles visent à vous ébranler pour vous éveiller, non pas à vous dire comment mieux rêver. Ne croyez pas que l’Éveil soit la fin. Il est la fin d’une quête, de celui qui cherche, et le début d’une vie vécue depuis votre nature essentielle. »

Méditation véritable…
Qu’arriverait-il si vous laissiez tout être exactement tel qu’il est ? Si vous décidiez de profiter de chaque instant de votre vie et d’abandonner votre besoin de contrôle ?

Adyashanti a découvert que lorsque vous laissez tomber toutes les techniques, le concept même de vous en tant que méditant, vous ouvre la voie vers l’art de la méditation véritable.

« On nous enseigne que l’Éveil est difficile, que de s’éveiller de l’illusion de la séparation nécessite des années. En fait, il s’agit de s’éveiller du rêve de la séparation et de passer à la vérité de l’Unité. D’aller du mental contrôlant à la méditation véritable… est en soi une transition révolutionnaire. »